Théories de l'évolution

Aristote

en grec ancien Ἀριστοτέλης / Aristotélês) est un philosophe grec né à Stagire (actuelle Stavros) en Macédoine (d’où le surnom de « Stagirite », Σταγειρίτης), en -384, et mort à Chalcis, en Eubée, en -322. Sa conception de l'être comme « substance » (ou ontologie) et de la métaphysique comme « science de l'être en tant qu'être » influença l'ensemble de la tradition philosophique occidentale, d'Alexandre d'Aphrodise à Martin Heidegger en passant par Thomas d'Aquin, et orientale, d'Averroès et Maïmonide à Cordoue jusqu'au persan Avicenne en passant par les théologiens médiévaux de Byzance. Véritable encyclopédiste, il s'est beaucoup intéressé aux arts (musique, rhétorique) et aux sciences (physique, biologie) de son époque ; il en théorisa les principes et effectua des recherches empiriques pour les appuyer. Sa conception de l'art poétique s'imposa dans l'esthétique classique. Sa théorie de la valeur influença la philosophie de l'économie de Karl Marx, et sa théorie de l'action (praxis) et de la prudence (phronèsis) marqua la philosophie politique et l'éthique d'Hannah Arendt. Le Stagirite est également considéré, avec les stoïciens1, comme l'inventeur de la logique : il élabora une théorie du jugement prédicatif, systématisa l'usage des syllogismes et décrivit les rouages des sophismes.


video


Espèces d'espèces


Une plongée palpitante et hilarante dans le "buisson de l'évolution" pour tout savoir de nos liens de parenté dans la grande famille du vivant. Dans sa version longue inédite, un bijou de film scientifique qui clôt en beauté l'année Darwin. Des millions d'espèces peuplent la planète. Et moi et moi et moi ? L'homme en constitue une parmi toutes les autres, au sein d'une même et immense famille. Mais c'est la seule, il est vrai, qui a eu l'idée de classer l'ensemble. Comment faire ? Quels critères de tri utiliser ? Le nombre de pattes ? Les ailes, les plumes, les poils, les écailles ? Pas si simple, on le savait. Mais si rigolo et si passionnant : il a fallu aux profanes attendre Espèces d'espèces pour le découvrir avec autant de facilité. Vertigineux ! Nous sommes amniotes comme l'aigle royal et tétrapodes comme le serpent à sonnettes - si, si, ce dernier appartient à la lignée des quatre pattes d'un point de vue évolutif, même si l'ancêtre commun à tous les serpents a préféré la reptation, au détriment de ces appendices devenus encombrants. Le crocodile, lui, est plus proche du canari que de la vipère. Quant à la bactérie, elle n'est pas moins "évoluée" qu'homo sapiens, bien incapable, malgré ses grands airs, de se reproduire quatorze fois par minute à une température de 100 °C. École buissonnière Plus que la forme de l'arbre généalogique qui a longtemps prévalu, c'est sous l'apparence d'un énorme buisson touffu qu'il convient de représenter l'évolution et la grande famille du vivant. L'explorer, comme nous y invite ce film jubilatoire, c'est partir à la rencontre de cousins tous plus inattendus les uns que les autres - et se rappeler au passage que nous ne descendons pas du singe, le moins exotique d'entre eux, mais qu'il descend avec nous d'un aïeul commun. Suivez le guide : un journaliste zébulon, à la fois Monsieur Loyal et seul représentant de l'espèce dans cette vaste réunion de famille. Ponctué par des entretiens avec les chercheurs et des séquences d'animation aussi jolies qu'inventives, Espèces d'espèces, couronné l'année dernière du Prix Pariscience du meilleur film scientifique, est diffusé pour la première fois en version longue. Un bijou de pédagogie pour tous les âges, qui fait une synthèse limpide des connaissances actuelles mais aussi des débats qui traversent le monde scientifique à propos de l'apparition de la vie sur terre et de son évolution.


video


Espéces d'espéces 2



video

Le monde a-t-il été créé en sept jours ?

Peut-on croire en Dieu quand on croit à la science? Entretien avec des hommes et des femmes d'obédience juive, catholique et musulmane. Même si personne n'a pu encore prouver la non-existence de Dieu, n'est-il pas difficile aujourd'hui de garder la foi lorsque la science a investi quasiment tous les champs de la vie? Qu'ils soient juifs, catholiques ou musulmans, des croyants se sont ici prêtés à l'entretien intime pour s'interroger sur la ligne rouge qui sépare la foi et la raison. Certains parviennent ainsi à concilier croyance et rationalisme, parfois au détriment du dogme. Et si selon Tareq Oubrou, l'imam de Bordeaux, "un théologien doit être de son temps et connaître les théories scientifiques" contemporaines, des créationnistes comme le Turc Harun Yahya, auteur de l'Atlas de la création, vouent Darwin aux gémonies ; tandis que les théoriciens du Dessein intelligent affirment défendre une science à part entière, même si elle repose sur le postulat de l'intervention divine...



video


Charles Darwin

à l’occasion du bicentenaire de sa naissance le 12 février 1809, et 150 ans après la théorie de l'Evolution. « Les espèces qui survivent ne sont pas les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s’adaptent le mieux aux changements. » Darwin Le 27 décembre 1831, un trois-mâts quittait l’Angleterre en direction de l’hémisphère sud. Chargé par l’amirauté britannique de faire un relevé cartographique des côtes de l’Amérique du sud, il avait embarqué un jeune naturaliste de 22 ans, Charles Darwin qui, pendant cinq ans, au Brésil, en Argentine, en Terre de Feu, au Chili et aux îles Galápagos allait observer, recueillir et collectionner des fossiles et des spécimens de plantes, d’oiseaux, de poissons et de reptiles avec lesquels, de retour en Angleterre, il allait bouleverser l’idée que, pendant des siècles, l’homme s’était fait de ses origines. Parce que c’était écrit dans la Bible, nous étions convaincus jusque là que les êtres vivants n’avaient pas changé depuis la création. En affirmant au contraire que les espèces animales et végétales ont évolué en s’adaptant au milieu, Darwin allait provoquer un scandale. Ainsi donc, disait-on pour le caricaturer, l’homme pouvait descendre du singe ? Et pourquoi pas l’inverse pendant qu’on y est ?


video



video


Le regard d’Albert Jacquard


video

Albert Jaquard parle


video

Jacquard et Dieux ?


video


Théories de l'évolution


video


Expédition extrême aux origines de l'humanité


Résumé : Comment l'homme préhistorique a-t-il pu développer son intelligence ? Une découverte en Érythrée pourrait résoudre ce mystère... Dans le désert Danakil, en érythrée, a été faite une découverte exceptionnelle : le crâne de l'homme de Buia datant d'environ un million d'années. Portant à la fois les caractéristiques de l'Homo erectus et de l'Homo sapiens, il est le maillon manquant de la chaîne de l'évolution : la période décisive où apparaît la lignée qui mène à l'Homo sapiens sapiens. Dans les pas d'une expédition internationale venue sur les lieux pour mieux cerner et reconstituer l'environnement de cet homme préhistorique, ce documentaire révèle les nouveaux indices mis au jour par les scientifiques sur la naissance de l'homme moderne. Comment est-il apparu ? Qu'est-ce qui a favorisé le développement de son intelligence ? Grâce à des méthodes modernes, les chercheurs exhument les secrets étonnants du cerveau de notre lointain ancêtre...


video

L'odyssée de la vie

Résumé : Barbara, 30 ans, travaille dans un parc d'attractions marin à Antibes. Elle anime des spectacles et nourrit les dauphins. Elle a rencontré Manu, l'homme de sa vie, sur son lieu de travail. Le couple a décidé d'avoir un enfant. A Noël, en 2004, Barbara a fait un test de grossesse positif. C'est la première fois qu'elle est en enceinte. Tout au long de la grossesse, Nils Tavernier a suivi le couple, jusqu'à la naissance du bébé. Il a capturé tous les moments forts et les émotions de la maman pendant ces neuf mois. Outre les commentaires de Barbara, un éclairage scientifique propose de découvrir toutes les phases du développement de l'enfant.


L'odysiée de la vie 1


video


L'odysiée de la vie 2


video


Le sexe, l'homme et l'évolution

Entourée par une équipe de spécialistes, la journaliste Valérie Durier répond aux interrogations sur la consommation, la santé, l'éducation, l'argent et les loisirs que les téléspectateurs envoient par mail ou SMS.


video

L'evolution du code génitique



video


Les origines du langage

L'invention du langage est une des plus importantes étapes de l'aventure humaine. D'où nous vient cette étrange faculté ? Longtemps, les scientifiques ont pensé que parole et langage, autrement dit cerveau et larynx, étaient indissociablement liés. Selon cette hypothèse, le langage articulé était apparu il y a environ 100 000 ans avec Sapiens. Or, au début des années 1990, ce postulat a été balayé par une nouvelle découverte : celle d'un larynx ayant appartenu à un néandertalien, hominidé apparu il y a 250 000 ans. L'homme de Neandertal aurait donc parlé avant Sapiens ! Comment est né le langage ? À quelle date ? D'Israël aux États-Unis en passant par le Canada, la France et l'Allemagne, ce film met en parallèle les connaissances de paléontologues, d'anthropologues, de généticiens, de linguistes et de chercheurs en intelligence artificielle pour évoquer les hypothèses les plus en pointe, avec le recours de l'animation



video


Qui est l'homme de Neandertal ?

Qui est l'homme de Neandertal ? Au cours des dix dernières années, de nouvelles découvertes mais aussi de nouvelles méthodes de travail, qui ont considérablement fait évoluer notre connaissance du Néandertalien et de ses conditions de vie, ont tenu les chercheurs en haleine. Nous savons aujourd’hui que les scientifiques avaient sous-estimé l’ingéniosité et la faculté d’adaptation de l’homme de Néandertal.Au milieu des années 1990, un objet d’apparence insignifiante met le monde en émoi. Au Musée de la préhistoire de Halle-sur-la-Saale, en Saxe-Anhalt, les chercheurs étudient deux petites masses noires découvertes 30 ans plus tôt lors d’une fouille, à côté d’outils en pierre et de restes de squelettes d’animaux. L’analyse est formelle : c’est du brai de bouleau. Une véritable sensation. En effet, cette « matière plastique » a forcément été fabriquée par des hommes. Jusqu’alors, les archéologues de la préhistoire n’en avaient trouvé que dans des strates plus récentes de l’âge de pierre, quand l’homo sapiens commençait déjà à cultiver la terre et à élever des animaux. Or, ces modestes agrégats montrent que l’homme de Néandertal avait déjà inventé la colle universelle.Qui était l’homme de Néandertal ? « X:enius » part à l’aventure, sur les traces du passé, et s’arrête dans cette vallée (« Tal ») de la rivière Neander, près de Düsseldorf. Autre question d’importance : qu’avons-nous hérité du Néandertalien ? Les scientifiques ne se sont pas encore mis d’accord. L’Homo neanderthalensis et l’Homo sapiens ont-ils des descendants communs ? Ont-ils eu des relations sexuelles ?Également au programme de X:enius : de quoi l’homme de Néandertal avait-il l’air ? Comment vivait-il ?


video

Yves Coppens, paleontologue

Dans le cadre de Down House, la maison de Charles Darwin, Yves Coppens répond à une vingtaine de questions fondamentales sur l'évolution posées par Pascal Picq. Il aborde l'histoire des idées, les rapports entre les approches du naturaliste, du biologiste, du géologue, les points de vue modernes, conciliant facteurs externes et internes. Ce titre constitue une très bonne introduction à la compréhension de l'attitude du scientifique face à un problème aussi fondamental que celui de l'évolution.


video

Panthéologues au travail



video


Les chasseurs de l'âge de glace

Il y a 12 000 ans, les glaces polaires descendaient jusqu'à la vallée de l'Elbe. Qui vivait alors dans ces régions inhospitalières, où les températures avoisinaient les moins 20 degrés ? La communauté scientifique a longtemps pensé que l'homme ne s'aventurait pas dans de telles contrées. Mais les découvertes effectuées par un certain Alfred Rust, il y a quatre-vingts ans, ont remis en cause ces théories. Cet autodidacte de Hambourg a mis au jour des tentes et des outils remontant à l'ère glaciaire, qui prouvent une présence humaine. Qui étaient ces êtres qui se risquaient sous ces latitudes glaciales ? Cette question passionne encore les paléontologues qui reprennent les travaux d'Alfred Rust en utilisant les méthodes sophistiquées d'aujourd'hui.



video


10 000 av. J.-C. - L'Amérique des chasseurs de mammouths

La lutte pour la survie des premiers hommes sur le continent nord-américain, 10000 ans avant notre ère. Un documentaire passionnant. Un groupe de chasseurs, armés de longues lances à la pointe très acérée, suivent des traces dans la neige. Elles les mènent jusqu'à un mammouth laineux qui les menace de ses défenses et de toute sa masse. Mais les hommes sont prêts à braver tous les dangers pour nourrir leur tribu. Car nous sommes vers l'an 10000 av. J.-C., la planète traverse une brève période glaciaire et la survie de l'espèce humaine est en péril. Ce sont pourtant les grands animaux préhistoriques, comme les mammouths ou les félins à dents de sabre, qui disparaîtront à la fin de cette période. Quelles sont les raisons de ce brusque changement ? Une chasse trop intense, une mystérieuse épidémie, la chute d'un météore ? Sous quelles conditions certaines espèces parviennent-elles à s'adapter ? Et comment nos lointains ancêtres réussissent-ils à survivre ? Des spécialistes de médecine légale examinent des fossiles d'animaux et des restes humains trouvés sur le plus ancien site de sédentarisation connu en Amérique du Nord et reconstituent les armes et l'habitat du Néolithique américain. Des séquences animées font revivre la chasse aux grands mammifères et la formation des glaciers, et mettent en images les différentes théories sur l'origine de ces événements qui mènent à la conquête de nouveaux territoires par l'homo sapiens

10 000 av. J.-C. - L'Amérique des chasseurs de mammouths 1



video


10 000 av. J.-C. - L'Amérique des chasseurs de mammouths 2



video


L'aventure des premiers hommes - Les Amériques


Résumé : La découverte du continent américain passionne les historiens. L'épopée du navigateur génois Christophe Colomb semble depuis longtemps dépassée par de troublantes découvertes archéologiques qui prouvent l'antériorité d'expéditions plus anciennes. La question de la manière dont les habitants de contrées plus ou moins lointaines ont réussi à atteindre les rives du Nouveau Monde demeure entière et divise les spécialistes tout autant que celle de leur origine. Sont-ils arrivés par le Nord ? Ont-ils suivi la côte Pacifique ? Ont-ils bâti des campements ? Comment ont-ils survécu à cette incroyable odyssée ?


video


L'aventure des premiers hommes .Les aborigène


Le Territoire du Nord accueille la plus grande population aborigène du pays Découvrez une culture aborigène vivante et riche de traditions datant de plus de 40 000 ans. Tressez un panier, péchez avec une lance, écoutez de magnifiques histories, déchiffrez l’art rupestre et dégustez le « bush tucker » local (la nourriture traditionnelle du bush) lors d’une visite guidée aborigène. Admirez les danses traditionnelles et apprenez à jouer du didjeridoo lors de l’un des nombreux festivals culturels, ou bien visitez un centre d’art communautaire et observez les artistes en pleine création d’œuvres aborigènes. Vous en apprendrez plus sur la culture aborigène en visitant le Territoire du Nord qu’en vous rendant n’importe où ailleurs en Australie.



video


Hubert Reevs parle de ce que la limiére


video

MYSTERE DE LA LUMIERE


video

La face obscure de la lumiére


video

Notre Terre


video

L'evolution artistique


video


Afrique de l'extreme 1


video

Afrique de l'extreme 2


video

Afrique de l'extreme 3


video

Afrique de l'extreme4


video

Namaqualand

en Afrique du Sud, le désert se transforme une fois par an en un immense champ de fleurs. Sur le sol désertique du Namaqualand, il suffit de quelques gouttes d'eau pour que le paysage aride se transforme subitement en jardin d'Éden. En quelques jours, des milliards de fleurs éclosent sur les dunes qui bordent la côte. Filmé au ralenti, un spectacle unique au monde



video


l'île Maurice



video

L'Amérique du Sud1


video

L'Amméique du Sud2


video

L'Amazone1


video


L'Amazone2


video

Cerrado


video

Les Andes



video


Le supervolcan de Toba

Il y a 75 000 ans, en Indonésie, une éruption géante faillit détruire la Terre. Le supervolcan est-il endormi à jamais ? L'hypothèse d'une gigantesque éruption volcanique survenue entre -?75?000 et -?70?000, d'une puissance peut-être mille fois supérieure à toutes celles que l'humanité a connues jusqu'ici, date de 1994. Il aura fallu aux chercheurs plusieurs années de conjectures, du Groenland au grand lac de Toba, dans le nord de l'île indonésienne de Sumatra, pour trouver la solution d'une énigme géologique et climatologique de dimension planétaire. Les premiers indices sont relevés en 1988 par le climatologue Gregory Zielinski, qui découvre dans une carotte glaciaire prélevée non loin du pôle Nord les traces d'une stupéfiante concentration d'acide sulfurique dans l'atmosphère, remontant à 75 000 ans au moins. Peu après, à New York, le géologue Mike Rampino, qui étudie la température des océans à partir de minuscules fossiles, relève qu'à la même période, les eaux se sont soudainement refroidies de 5?°C. Un phénomène "catastrophique", explique-t-il, qui fait songer à l'installation d'un"mini-âge de glace" sur une période n'excédant pas un millénaire. Un astéroïde pourrait avoir provoqué ce cataclysme. Au même moment, le géologue Craig Chesner s'interroge sur la formation du lac de Toba, et envoie pour analyse à son confrère John Westgate des échantillons de sol prélevés sur place. Or, celui-ci cherche l'origine de cendres retrouvées sur une zone asiatique incroyablement vaste, de l'Arabie Saoudite à la mer de Chine. Les pièces du puzzle s'emboîtent pour dessiner une hypothèse inédite : celle du "supervolcan", dont l'éruption, reconstituée ici par images de synthèse, aurait lâché dans l'atmosphère terrestre une épaisse couche de gaz sulfurique, masquant la lumière du soleil. D'où la destruction de toute vie sur des zones entières de la planète, et une possible glaciation, sur laquelle les scientifiques divergent. Autre mystère, beaucoup plus menaçant celui-là : le supervolcan de Toba pourrait-il se réveiller et provoquer un nouveau cataclysme, synonyme aujourd'hui de morts par dizaines de millions ?



video


Indounisie1


video


Indounisie2


video

Indounisie3


video

Sauvagement votre1


video


Sauvagement votre2


video

Sauvagement votre3


video

Activité Volcanique


video

Darwin vue par Yousef El-Kardaoui



video

Notre terre


video



L'aventure des premieres hommes - L'Afrique


Résumé : De récentes découvertes archéologiques et le recours aux technologies génétiques permettent de mieux comprendre l'histoire de l'humanité. Les scientifiques sont quasiment unanimes pour dire que nous descendons tous d'une seule et même femme, qui a vécu en Ethiopie. Il semble qu'un petit groupe a quitté le continent africain il y a 70 000 ans, jusqu'à coloniser le monde entier. Certains vestiges archéologiques permettent de suivre leur parcours vers les autres continents. La génétique indique que l'Homo Sapiens a côtoyé les hommes de Néanderthal mais aussi les Homo Erectus, aujourd’hui disparus. Il y a probablement eu mélange entre ces trois espèces.


video


L'aventure des premiers hommes - L'Asie


Résumé :Les êtres humains auraient conquis la planète à travers cinq grandes migrations préhistoriques. L'Homo sapiens se serait alors mélangé aux hommes de Néanderthal et aux Homo erectus, aujourd'hui disparus. Les différences physiologiques des humains d'aujourd'hui seraient la résultante d'une adaptation pluri-millénaire aux différents milieux. Le mode de vie des Evenki, sur le continent asiatique, fournit de précieux indices sur la manière dont cette évolution s'est déroulée. Les Evenki ont, en effet, survécu grâce aux rennes, dont ils suivaient les migrations. Peu à peu, leur morphologie s'est adaptée au milieu hostile qu'ils habitaient.



video



L'aventure des premiers hommes - L'Australie


Résumé :Comment l'être humain s'est-il installé sur le continent australien ? Cette question est longtemps restée un mystère scientifique. Aujourd'hui, les chercheurs pensent que le peuplement préhistorique de l'Océanie s'est fait à travers deux grandes vagues migratoires, la première datant de 45 à 50 000 ans avant l'ère chrétienne. Les premiers habitants de l'île-continent seraient des chasseurs-cueilleurs africains qui, après un voyage maritime très périlleux, seraient arrivés sur les rivages de l'Australie, de la Mélanésie et de la Nouvelle-Guinée. Et ce, bien avant que l'Europe ne soit à son tour colonisée.




video

L'aventure des premiers hommes - Les Amériques


Résumé :La découverte du continent américain passionne les historiens. L'épopée du navigateur génois Christophe Colomb semble depuis longtemps dépassée par de troublantes découvertes archéologiques qui prouvent l'antériorité d'expéditions plus anciennes. La question de la manière dont les habitants de contrées plus ou moins lointaines ont réussi à atteindre les rives du Nouveau Monde demeure entière et divise les spécialistes tout autant que celle de leur origine. Sont-ils arrivés par le Nord ? Ont-ils suivi la côte Pacifique ? Ont-ils bâti des campements ? Comment ont-ils survécu à cette incroyable odyssée ?


video

Prédateurs de la préhistoire

Il y a quelques trente millions d'années, le hyaenodon était l'un des plus redoutables prédateurs d'Amérique du Nord. S'il apparaissait moins effrayant que l'entelodonte, il possédait cependant des mâchoires d'une puissance impressionnante. Les scientifiques tentent de mieux connaître ce carnivore du passé. De l'observation des fossiles dépend la manière dont les savants déduisent le mode de vie de ces pachydermes. Ils peuvent également dessiner un arbre généalogique, qui montre une filiation entre les différentes espèces de prédateurs. Les animaux qui peuplent actuellement la planète peuvent être relié à leurs ascendants. Les surprises sont parfois de taille.

video